Vous êtes ici: TREMPLIN / Kit de l'entrepreneur / Financement

Qui peut me financer ?

  INTRODUCTION

Pour un entrepreneur, jeune et novice en particulier, trouver un financement est généralement une réelle épreuve, d’autant plus qu’elle conditionne le démarrage du projet. L’objectif de cette fiche est de présenter toutes les pistes à explorer pour obtenir un soutien financier au Maroc.  Toutefois il faut savoir que les moyens de financement les plus fréquents ne couvrent jamais la totalité de l’investissement, et qu’il faut être prêt à engager un minimum de fonds propres pour convaincre les apporteurs de capitaux.

Cette fiche présente brièvement les moyens de financement les plus usuels ainsi que les pistes de financement propres au Maroc, offertes par le système bancaire marocain, les fonds d’investissement et les organismes nationaux de soutien à la création d’entreprise.
 

  PANORAMA DES MOYENS DE FINANCEMENT USUELS

Pour promouvoir l’investissement, le système bancaire marocain a mis en place une série de moyens de financement à destination des entrepreneurs.

Ces dernières années, le capital investissement a également connu une nette progression au  Maroc avec la création de nombreux fonds dont les gérants se sont réunis en 2000 autour de l’Association Marocaine des Investisseurs en Capital (AMIC).

Enfin et pour aider à obtenir un financement, la Caisse Centrale de Garantie a mis en place un Fonds de garantie auquel tout jeune entrepreneur peut faire appel.

 

  LES MOYENS DE FINANCEMENT MIS EN PLACE PAR LE SYSTÈME BANCAIRE ET D'INVESTISSEMENT MAROCAIN

1. L'autofinancement : l'autofinancement permet de s'affranchir des problèmes de l'endettement, et de rester le seul décideur pour l'entreprise. Mais il est extrêmement rare d'avoir les moyens suffisants et il est parfois plus rentable de se financer par dette lorsque les taux d’intérêt sont à des niveaux bas.

2. Le "love money" : Il s’agit de l’argent de vos proches qui acceptent de vous aider à démarrer votre entreprise. Les projets innovants en particulier nécessitent  de présenter un prototype pour prétendre à un financement. Or, cette étape a un coût élevé qui peut être couvert par le love money.

3. L'emprunt : l'emprunt bancaire concerne tous types de projets. Il nécessite d'apporter soi-même un minimum de fonds propres et de supporter un certain niveau de risque. Les banques demandent souvent la caution personnelle du porteur de projet, qui doit par exemple accepter une hypothèque sur son logement ou le nantissement de ses biens mobiliers. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour le régime matrimonial de la séparation des biens pour protéger sa famille.

4. Le capital-investissement : Cette forme de financement n’est accessible qu'à certains types de projet, généralement innovants, à fort potentiel de croissance et assurant un retour sur investissement rapide.

Le recours au capital-investissement peu avoir lieu à différents stades du cycle de développement de l’entreprise. Généralement, les fonds d’investissement sont spécialisés selon la phase de développement à laquelle ils interviennent :


    - Capital risque ou amorçage : investissement dans des entreprises en démarrage

    - Capital développement : investissement dans des entreprises en développement, avec généralement au moins 3 à 5 ans d’activité. La prise de participation, qui se traduit le plus souvent par une augmentation de capital, a généralement pour but d’aider l’entreprise à financer des projets de croissance ambitieux

    - Capital transmission : Investissement dans les entreprises matures à croissance stabilisée. Le capital transmission correspond à la cession des actionnaires –souvent les créateurs -de leurs parts dans l’entreprise

Le capital-investissement prend la forme d’une prise de participation dans la société, souvent minoritaire. Ces investissements sont donc rémunérés non pas en intérêts, mais en plus-value au moment de la sortie du capital. Les capitaux-investisseurs ont l'avantage d'apporter de l'assistance technique, du conseil et de l'élaboration d'études qui servent de base à la mobilisation des fonds.

 Focus sur les financements par emprunts

Crédit à moyen - long terme

La plupart des banques de la place octroient sous certaines conditions des financements pouvant atteindre jusqu'à 70% du montant de l'investissement en cas de création et jusqu'à 80% en cas d'extension.

 

Crédit Jeunes Promoteurs

Le Crédit Jeunes Promoteurs est un prêt conjoint de l'Etat et des établissements bancaires disponible auprès de la quasi totalité des banques marocaines.  Il s’adresse aux personnes physiques de nationalité marocaine, âgées de 20 à 45 ans à la date de la demande du prêt. Ces personnes doivent être titulaires d’un diplôme d’enseignement supérieur ou de formation ou qualification professionnelle. 

Conditions d'application :

- Montant : 90% du montant du projet avec un plafond de 1 million de DHs. Ces 90% sont financés pour 45% par l'Etat et pour 45% par les banques commerciales.
- Durée : 12 ans minimum et 15 ans maximum pour les prêts de l'Etat. 7 ans minimum pour les prêts des banques.
- Taux : 5% pour les prêts de l’Etat, 9% pour les prêts bancaires.
- Garantie : Fonds de garantie, éléments d’actifs.

 

Prêt Participatif de Bank Al Amal.

Bank al Amal consent des prêts participatifs aux MRE ou ex-MRE exerçant ou ayant exercé une activité à l’étranger et désireux de créer ou de développer des entreprises au Maroc. Bank al Amal finance conjointement avec une autre banque la création ou le développement d’entreprise dans tous secteurs d’activité à l’exclusion du logement et du négoce.


Conditions d'application :

-Bénéficiaires : entreprise privée dont le capital social est détenu à hauteur de 20% au moins par un ou plusieurs résidents marocains à l’étranger.
- Plafond de financement: 40% de l’investissement, n’excédant pas 5 millions de dirhams.
- Durée : 2 à 15 ans maximum dont un maximum de 4 ans de différé d’amortissement.
- Taux : 7 à 10% selon la durée du prêt.
- Garantie : Cautionnement Dar Ad Damane à hauteur de 40%, et par l’établissement bancaire partenaire à hauteur de  20 %.

 

Programme d’appui à la création d’entreprise « Moukawalati » dédié aux TPE

Moukawalati est un programme gouvernemental qui vise la création de 30.000 petites entreprises, à montant d’investissement inférieur ou égal à 250.000 DHS, à l’horizon 2008 dans tout le Maroc. Les intéressés doivent s’inscrire auprès d’un guichet d’accueil et suivre le processus de sélection. Sont éligibles les personnes de nationalité marocaine, de 20 à 45 ans, diplômés du baccalauréat ou de la formation professionnelle.

Le programme Moukawalati comprend :
- Service d’accompagnement à l’étude de marché et à la réalisation de business-plan, dans le but est d’aider les porteurs de projet à constituer un dossier solide et convaincant à présenter aux banques. Une fois le financement obtenu, Moukawalati accompagne également les entreprises durant leur première année d’activité.
- Aide à l’accès au crédit : toutes les personnes qui obtiennent l’appui du programme peuvent bénéficier de deux mesures au niveau du financement, à savoir une avance sans intérêts représentant au maximum 10% de l’investissement et dans la limite de 15.000 DHs, et la garantie du crédit par l’Etat à hauteur de 85%.

 

Prêts du réseau Entreprendre Maroc

Le Réseau Entreprendre Maroc est une association de chefs d’entreprises créée fin 2004. Il a pour objet de favoriser l'initiative économique en accordant aux créateurs d'entreprise des prêts d'honneur, sans intérêts et sans garanties remboursables sur une période de 5 ans et un accompagnement par des chefs d'entreprises expérimentés. Ces derniers s'engagent personnellement en apportant leur nom, leur soutien financier, leur disponibilité, leurs compétences et leurs réseaux. 
Le réseau Entreprendre Maroc soutient actuellement plus de trente entreprises, dans tous secteurs d’activité.

 

Association Maroc Télécom pour la création et la promotion de l’emploi

Cette association a pour objectif d’aider les jeunes à concrétiser leurs projets de création d’entreprises.
Les porteurs de projets sélectionnés bénéficient d’un soutien financier, d’un accompagnement dans les différentes phases de réalisation de leur projet et d’un suivi pour assurer la pérennité de leur entreprise.

Conditions d'application :

- Bénéficiaires : marocains de 20 à 39 ans souhaitant créer une entreprise dans tous secteurs d’activité.
- Montant maximum d’investissement : 300 000 DHs.
- Plafond de financement : 100 000 DHs, sans intérêts.

Focus sur les financements par prises de participation (Principaux Fonds d’investissement)

La plupart des fonds d'investissement au Maroc sont dédiées à des entreprises déjà existantes. Cependant, certains d'entre eux s'adressent aussi à des entreprises en création :

Fonds Sindibad

Le fonds Sindibad a vocation à renforcer les fonds propres sous forme de prise de participation dans les entreprises innovantes ou de haute technologie en phase d’amorçage.

Conditions :

- Bénéficiaires : les entreprises en création portant un projet innovant dans les domaines des sciences de l’ingénierie, des sciences de la vie et des nouvelles technologies de l’information et de la communication.
- Plafond de financement : Entre 10 et 35% du capital de la société avec un plafond de 4 Millions de DHs, à travers une prise de participation dans les fonds propres et quasi fonds propres de l’entreprise.
- Durée de la participation : 5 à 7 ans.

 

Société de Participation et de Promotion du Partenariat (SPPP-Moussahama)

La SPPP prend des participations dans des sociétés marocaines ou étrangères créées ou à créer. Elle leur fournit également conseil et assistance technique, et élabore des études destinées à servir de base de prise de participation.

Conditions :

- Bénéficiaires : Cette prise de participation s’adresse à toute entreprise en démarrage ou en développement à fort potentiel de développement, non cotée en bourse, à l’exclusion des activités d’immobilier ou de négoce.
- Montant : 49% maximum du capital de l’entreprise sans que cette participation n’excède 10% des fonds propres de Moussahama.
- Durée : La sortie du capital s’effectue dès que l’entreprise est en vitesse de croisière, dans un délai de 5 à 7 ans.

 

Upline IT Management

Upline IT Management est la société de gestion du fonds d’investissement Upline Technologies, fonds dédié au financement des sociétés actives dans le secteur des technologies de l’information avec une durée de participation de 3 à 5 ans.

Focus sur les fonds de garantie

Fonds de garantie des prêts à la création de la jeune entreprise

Ce fonds de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) a pour objet de Garantir des crédits destinés au financement des projets d’investissement initiés par les jeunes entrepreneurs. Il a pour objet de faciliter l’accès des entreprises, particulièrement les PME, aux crédits bancaires pour le financement de leurs propres projets (création, extension ou modernisation).

Il garantit les prêts accordés par les banques dans les conditions suivantes :
- Quotité : 90 % au maximum du coût du programme d’investissement agréé.
- Montant : 1.000.000 DHs au maximum par projet individuel initié par un seul promoteur et 3.000.000 DHs dans le cas de projets à réaliser par des sociétés ou des coopératives.
- Durée de remboursement : 7 ans au minimum, sauf si le bénéficiaire préfère rembourser le prêt en totalité ou en partie avant l’expiration de cette durée.
- Différé de remboursement du principal : ne peut être inférieur à 2 ans.
- Commission de garantie : 1,5%, TVA incluse, sur le montant garanti en principal, payable par l’intermédiaire de la banque par prélèvement sur les déblocages du prêt selon leurs montants.

 

AVIS DE L'EXPERT

Nasser Kadiri
, Analyste Fonds Sindibad

"La politique d’ouverture entreprise par le Maroc depuis quelques années expose son système financier et l'oblige à mener une mise à niveau nécessaire, due à une concurrence accrue. Dans ce contexte, le MRE ayant un savoir-faire et créateur d’entreprise au Maroc ne pourra que profiter de la nécessité pour les banques d’élargir leur offre et leur clientèle en proposant des conditions plus intéressantes qu’auparavant. Cependant la mise de départ pour le créateur d’entreprise reste le plus souvent nécessaire.

Par ailleurs, l’offre du capital investissement se développe de plus en plus, même si elle se concentre essentiellement sur du développement d’entreprises avec des tickets minimum à 10 MDhs. Ainsi, la prise de conscience de l'importance de ce moyen de financement s'est accompagnée dernièrement par la création de fonds régionaux et de fonds sectoriels. Cependant, il n’existe qu’un seul fonds de création d’entreprise pour les petits porteurs de projets (besoin inférieur à 10 MDhs) et il est spécialisé en innovation. Il conviendrait, pour mieux adresser la demande de la majorité les porteurs de projets, de créer un ou plusieurs fonds généralistes spécialisés dans la création de PME avec des tickets compris entre 5 – 10 MDhs".

 

LIENS UTILES

Bank Al Amal
http://www.bankalamal.ma

Programme d’appui à la création d’entreprise « Moukawalati »
http://www.moukawalati.ma

Réseau Entreprendre Maroc
http://www.reseau-entreprendre-maroc.org/

Association Maroc Télécom pour la création et la promotion de l’emploi

http://www.iam.net.ma/Association%20Maroc%20Telecom.aspx

Fonds Sindibad
http://www.fondssindibad.com

Caisse Centrale de Garantie

http://www.ccg.ma

Éclairages sur l'activité de Capital Investissement au Maroc

http://www.marocentrepreneurs.com/newsletters/mars/capital_inv.htm

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette fiche, merci d'écrire à Maroc Entrepreneurs, à l'adresse : kit@marocentrepreneurs.com